Conseils pour Déménager Seul

    Déménagement en hiver, on en parle !

    Il n’y a aucune raison de s’affoler pour un déménagement en hiver. Cela peut offrir certains avantages, malgré le froid et la neige. Ensuite, les déménageurs professionnels connaissent bien leur métier et savent s’adapter au climat. Il ne faut donc pas hésiter pour votre planning initial de déménagement, même si c’est l’hiver. Il suffit d’être bien préparé, et les professionnels du déménagement seront là pour vous aider. Le marché des déménagements connaît une saisonnalité. En effet, la majorité des déménagements ont lieu de mi-avril à début septembre. C’est la haute période, et la recherche d’un nouveau logement et d’une entreprise de location pour le déménagement est plutôt difficile. Par contre, déménager en décembre, janvier ou février est assez intéressant. La raison est simple, car il est plus facile de trouver une location en hiver. C’est une saison creuse où les propriétaires font leur possible pour trouver un locataire. Donc, à ce niveau il vous est également possible de discuter de la baisse du loyer. En outre, les propriétaires sont plus enclins à proposer des baux plus flexibles. Il est même possible d’aboutir à quelques rénovations ou à une caution réduite. Malgré le froid, la neige ou le verglas de l’hiver, quelques avantages sont offerts pour un déménagement en hiver. Vous profitez tout d’abord d’une plus grande disponibilité auprès des déménageurs. C’est la basse saison pour eux et leur planning est par conséquent peu chargé. Il est donc possible de bénéficier de tarifs nettement plus intéressants qu’en saison estivale. Ainsi, les prestations des professionnels du déménagement, la location d’un camion pour le transport peuvent revenir moins cher. Il en est de même pour la location d’un monte-meubles si cela s’avère inévitable. L’hiver présente souvent beaucoup d’intempéries, il faut donc bien préparer le mobilier et les matériels à déménager. Il s’agit de les protéger contre la pluie, la neige, les vents. A cet effet, il faut préparer des cartons les plus solides possible, car le papier-bulle ne suffit plus. Ainsi, il faut penser à doubler les cartons et les enfermer dans des sacs en plastique. Il s’agit surtout des objets les plus sensibles comme les livres et les vêtements. Les cartons sont à renforcer avant de les remplir. En outre, il faut également limiter le poids par carton. Il faut éviter autant que possible que les cartons soient mouillés, car la pluie les fragilise considérablement. Il ne faut pas hésiter à utiliser des sacs imperméables si les objets le permettent. Pour les animaux et les plantes, la température basse n’est pas du tout indiquée pour leur transport. Il s’agit notamment de l’aquarium et des oiseaux. Il est donc conseillé de transporter séparément les animaux de vos affaires. Cela limite leur exposition au froid. Quant aux plantes, il faut arrêter de les arroser pendant quelques jours précédant le départ. Cela rend la terre sèche et lui évite de geler au contact du froid. Il est possible de les couvrir de voiles d’hivernage vendus en jardinerie. Il faut garder en tête que les différentiels de température peuvent endommager vos plantes vertes. Si le déménagement se fait avec un garde-meubles, il ne faut pas les prendre avec vous. Dans le cas d’un déménagement porte-à-porte, les plantes de petite taille peuvent être protégées dans des cartons, en évitant de les arroser deux jours avant. Quant aux plantes volumineuses, les voiles d’hivernage sont faites pour protéger les parties aériennes. Pour les appareils électroniques, ils sont surtout sensibles au différentiel de température entre l’intérieur et l’extérieur. Cela peut même leur nuire. Ainsi, il est recommandé de les envelopper dans des couvertures. Il est également conseillé de les transporter dans votre propre voiture. Une fois arrivé au nouveau logement, il faut attendre quelques heures avant de les remettre en route. Cela permet d’éviter tout risque de condensation. Il est plus indiqué de consulter sur leurs notices les températures supportées par ces appareils et prendre les dispositions nécessaires qui s’imposent. Un déménagement en hiver nécessite de prendre quelques précautions aussi bien pour le lieu de départ que le nouveau logement à l’arrivée. Pour le départ, s’il y a de la neige ou de fortes gelées, il faut assurer que les allées et les lieux extérieurs sont dégagés pour le transport des meubles. Il est même envisageable de les déneiger en y mettant du sel afin de prévenir la formation de glace le jour du déménagement. Pour le nouveau logement, il faut allumer le chauffage avant l’arrivée. Si c’est possible, il faut le faire quelques jours auparavant afin d’éviter les désagréments liés au froid. Sinon, il faut à la rigueur s’assurer que le chauffage soit opérationnel au moins dès le premier soir de l’emménagement. La température du chauffage à allumer doit être inférieure à la normale. C’est une règle à respecter afin d’éviter aux déménageurs un trop grand choc thermique avec leurs va-et-vient. Il en est de même pour l’eau chaude. Un déménagement en hiver est à effectuer soit par choix ou par obligation. Qu’importe le motif, le plus important est d’être prêt pour le jour du déménagement. Pour bien se préparer, il faut surveiller de près la météo. En effet, les prévisions météorologiques donnent une idée de la tendance pour le jour J. Comme la location d’un camion est plus facile en hiver, vous avez toute latitude pour choisir le bon moment pour réserver et fixer la date du déménagement. Pour l’embarquement, il faut veiller à n’embarquer les essentiels qu’à la fin. Il s’agit de choses importantes dont vous aurez le plus besoin à l’arrivée comme les vêtements d’hiver, la nourriture, les articles de toilette. Ainsi, ils seront les derniers à être mis dans le camion et les premiers à être sortis le plus rapidement. Cela étant, il faut aussi savoir planifier l’itinéraire à l’avance. Éventuellement, il faut prévoir un itinéraire B en fonction de l’état des routes. Le mieux est de parcourir le chemin en voiture un jour ou deux avant, si c’est possible. Pour cela, le prestataire en déménagement peut aussi prévoir son propre itinéraire pour une question d’économies. Il ne faut pas oublier de vérifier si les accès à votre domicile actuel et celui de votre futur logement sont bien dégagés. Il faut qu’ils ne soient ni glissants, ni enneigés. C’est important pour le chargement et le déchargement, tout comme pour le stationnement du camion. Si possible, il faut également recouvrir les sols des zones intérieures pour éviter tout glissement éventuel des déménageurs. Attention, en hiver la lumière fait défaut. Aussi, il faut bien s’assurer que votre nouveau logement bénéficie d’un éclairage suffisant le jour de votre emménagement. Avant le départ, il faut penser à prévoir quelques Thermos de boisson chaude. C’est pour la famille, mais les déménageurs ne manqueront pas de vous en être reconnaissants. Enfin, l’assurance est indispensable en toutes circonstances. L’assurance contractuelle de base est comprise dans le prix stipulé sur le devis. Elle couvre les sinistres occasionnés du fait du professionnel à l’exclusion de tout autre risque. Au cas où la responsabilité du déménageur n’est pas engagée, il faut souscrire une assurance dommages complémentaires pour couvrir l’intégralité des risques pendant la durée du déménagement. Il s’agit des éventuels retards ou incidents qui vous seraient préjudiciables. Enfin, le transport des plantes et des végétaux n’est pas couvert par l’assurance déménageur.



    Nos fournitures déménagement


TOP